God's Plan

 Crédit:  @v__fns  / Logo de l'association AlAytaam

Crédit: @v__fns / Logo de l'association AlAytaam


 

 

Vous plantez une graine et 10 arbres sortent de terre. Ca, c'est la baraka. La baraka, c'est ce après quoi je cours dans la vie. Une terre qui donne plus de provisions sur son sol que ce pour quoi l'on a travaillé. On ne sait jamais les résultats que vont produire ce que l'on fait. Et avant de se lancer dans tout projet, nous avons tous ce petit espoir à l'intérieur qu'il surpasse toutes nos attentes. Dans la vie, there's your plan, and there's God's plan. Parfois nous tombent dessus des bienfaits que l'on attendait pas. Parfois nous tombent dessus des bienfaits que l'on ne comprend pas. Acceptons-les avec gratitude sans se poser mille et une question, car de nos actions, seul l'Omniscient sait le bien que l'on a fait, aussi anodin ait-il pu nous paraître. Quand Devin Lars, entrepreneur dans l'industrie textile et confériencier, a posté il y a 5 ans sur sa chaîne Youtube une vidéo nommée "Fear" sur l'idée que la peur ne nous vient que de ce pour quoi on sait n'être pas préparé, il ne pensait pas qu'au moment où elle a accroché mon regard sur Facebook j'étais littéralement sur le point d'envoyer un message de refus à ma première prestation pour mariage, et qu'après les 7 ou 8 minutes de la vidéo, je ne l'ai pas envoyé. Il n'aurait pas imaginé que depuis, je m'assure d'être préparée, de savoir ce que je fais, et accepte jusqu'à aujourd'hui les nouveaux challenges. Si j'en suis où j'en suis, c'est grâce à lui. Et d'ailleurs, Jileau ne savait pas qu'en me proposant de tatouer cette mariée, elle me mettrait le pied à l'étrier et déclencherait un nombre que je ne compte plus de mariées que j'ai tatoué. C'est grâce à elle. Aussi, la baraka est dans les prières. Et peut-être qu'une de ces mariées ou toute autre cliente ou abonnée a un jour fait une prière pour moi, dont je récolte les nombreux fruits aujourd'hui. Et puis avant tout cela, peut-être que si ma tante qui me tatouait au Maroc ne m'avait pas fait découvrir le henné, cela ne m'aurait jamais attiré. Pensez-vous qu'elle s'attendait à ce que je devienne une référence française en terme de tatouages au henné? Jamais. Mais c'est grâce à elle. Avant de prendre une seringue pour dessiner, si mon père ne m'avait pas mit à disposition toutes les clés pour développer ma fibre artistique, y'aurait-il eu un Arts of Zaman? Et plus encore, s'il ne m'avait pas éduqué pour l'amour de la lecture et des mots serait-je ici à vous écrire aujourd'hui pour toucher vos coeurs et qu'ils s'impliquent dans l'oeuvre d'AlAytaam? Savions-nous, @v__fns et moi, quand je suis entrée dans le showroom où As Swann Paris donnait sa masterclass que cette fille qui quittait les lieux et dont je n'ai eu le temps que d'apercevoir la silouhette vêtue de blanc, était la personne que la majorité d'entre vous m'ont recommandé lorsque je vous demandais de me faire découvrir des comptes partageant du contenu intéressant, stimulant, pertinant? Et quand elle s'est décidée à créer des marques-pages et porte-clés pour financer ses dons lors de son premier voyage en Egypte, pensait-elle une seconde que grâce à vos recommandations je la contacterai pour soutenir son association grâce à vous et réunir presque déjà 2500€ pour financer les prochaines opérations? C'est grâce à vous.

Tout ces effets de ricochet sont la baraka. La baraka, elle est dans une attention, un acte; elle est dans une parole, dans un don, le tout sous toutes les formes que vous pouvez imaginer. Car c'est la nature même de la baraka, tout bien est susceptible de la provoquer. Elle n'est pas forcément le résultat d'une équation claire à nos yeux. Un désintêret sincère dans nos actes de bien tout comme une intention claire peuvent en être la source. Qu'est-ce qui de nos actions, de par la grâce de Dieu, se voit touché par Sa baraka? Nous ne le saurons jamais réellement, et c'est pour ça qu'aucun de nos gestes ne doit être minimisé. Vos dons auront un impact, c'est une certitude. Alors, oui, nous savons tous que si l'on donne à un enfant nécésiteux un cahier et stylo et que grâce à eux il apprend son alphabet, nous serons récompensés en bénédictions pour tout ce que lui permettra la connaissance de l'écriture pour le restant de sa vie. C'est vrai. Mais pensons-nous une seconde que cet enfant deviendra un prix Nobel, et qu'en remontant à la source c'est bien notre cahier et notre stylo qui ont servi de support à ce fabuleux destin? Que savons-nous réellement de ce que nous faisons et son impact? Cette question se pose à tout les niveaux de notre quotidien. Tout compte. Tout peut nous surprendre. L'essentiel est de toujours planter une graine saine. Car même si l'on ne voit pas les fruits sortir des branches, leur odeur parfumée retrouvera toujours son chemin jusqu'à nous.

 

 

Je veux aujourd'hui vous parler d'AlAytaam ("les orphelins", en arabe). Une association crée par @v__fns dans le but de récolter de l'argent redistribué sous forme de vêtements, cadeaux, fournitures scolaires, et nourritures à des orphelins. S'il y a bien des gens sur cette terre à qui l'on doit TOUT donner de nous-même, ce sont les orphelins. Nos prières, notre bienveillance, nos vêtements, notre temps, notre nourriture, notre savoir, nos caresses, nos sourire, notre argent... Beaucoup se souviennent et me reparlent de mon projet Camila en 2016 qui n'a jamais abouti par crainte de voir un argent donné avec le coeur s'envoler dans les poches d'une personne sans scrupules. La traçabilité de vos dons est primordiale pour moi. Si je ne peux pas savoir où est votre argent une fois que je l'ai donné en votre nom, alors je ne veux pas que vous me le donniez en premier lieu, et ce même si l'on agissait pour la cause la plus noble au monde. Avec AlAytaam, zéro intermédiaire, hormis moi. Je récolte les fonds, les transmet à @v__fns, et elle part les remettre en main propre, sur place, à qui en a besoin. 

Sa première opération s'est déroulée en Mars 2018 en Egypte à Hurghada, où elle s'est déplacé avec le directeur d'un orphelinat pour acheter des fournitures scolaires et vêtements pour ses orphelins, lui a remit une part de don en espèce, et a également visité une famille d'orphelins de père dans un quartier défavorisé de la ville. Vous trouverez plus de détails sur son association et cette première opération sur son site

Cet été, elle s'envole pour le Laos, la Thaïlande, l'Indonésie et la Malaisie. S'en suivront en Décembre la Tanzanie et le Kenya. Et en 2019, et je prie pour que Dieu me permette de boucler la boucle en beauté, l'Amérique Latine, où j'espère pouvoir l'accompagner pour mener à bien mon projet Camila. 

 

 

Je crée donc un Fond de Solidarité où les dons pourront être reçus toute l'année, pour soutenir les actions en cours ou à venir. Je ferai mon possible pour toujours vous proposer quelque chose en retour pour votre don, car bien que ce ne soit pas une nécessitée je suis consciente que cela peut en encourager à donner et surtout, surtout, j'estime que si vous donnez de ce que vous aimez, à moi aussi de vous donner de ce que j'aime; mon art.

Cette semaine, je vous propose une oeuvre autour du sujet que nous venons d'aborder, les bienfaits décuplés, la bénédiction, que tout le monde connait sous le nom de la "baraka". C'est un fichier PDF à télécharger et imprimer. Il va de soi que cette oeuvre vous est proposée pour un usage non commercial et qu'elle est interdite à la reproduction. Libre à vous de l'offrir, pour encourager vos proches à ne jamais oublier de sourire, de le garder pour vous comme rappel, ou même les deux. Dans tout les cas, j'espère que ces mots sauront vous inspirer à ne jamais hésiter à faire un bien aussi infime et minime soit-il, par gratitude, et avec le sourire.

 
 
baraka mockup.png
 
 
 

Chaque semaine du mois de Ramadan vous sera proposée une oeuvre différente. Je compte sur vous pour donner avec le sourire, gratitude, et en priant pour la baraka. Et surtout n'oubliez pas, l'argent c'est dans la poche, pas dans le coeur.

 

With love, a smile, gratitude, and hopefully a river of blessings for you and I,

Samia.