You got this

Article remis en ligne, datant de Juin 2016.

 Muthabara - Persévérance

muthabara+calligraphie+arabe+arabic+calligraphy+arts+of+zaman.jpeg

 

Se fixer des objectifs, des ambitions, des rêves, et les poursuivre. N'est-ce pas le but de la vie? Mais les poursuivre ne veut pas forcément dire les atteindre. Et c'est ce qui est difficile, faire abstraction de la non réalisation de l'objectif et continuer, essayer, réessayer, ne pas abandonner. Persévérer. Il est si facile de rebrousser chemin à la moindre difficulté rencontrée, mais si difficile de recommencer une fois qu'on a abandonné. Comment vivre sereinement avec le questionnement constant de ce qui aurait pu être. Et si? Et si nous ne faisions pas de l'abandon un choix, où en serions-nous? Nous avons tous dans notre vie un chemin dont on aimerai voir le bout. Des objectifs professionnels qu'on aimerai atteindre, des choses plus personnelles comme la réforme de soi ou plus intenses comme une maladie à vaincre. À ces objectifs je réponds qu'ils sont honorables, et de ne jamais renoncer. Poussez, forcez, les échecs ne sont que les claques dans la face qui nous forcent à nous réveiller.. pour recommencer de plus belle. Persévérez. Hier j'avais un nouveau lieu de travail, aujourd'hui je n'en ai plus. Ne pas abandonner. Persévérez. Mais oublions le genre de buts à atteindre que l'on se fixe sur une to-do list, oublions même nos rêves les plus grands. Persévérons dans la quête de la paix intérieur. Et si je parle de paix intérieur c'est que le bonheur n'est qu'éphémère, le malheur l'est aussi. Seul l'accord avec soi même est définitif. Un accord pour faire la paix avec ses combats et ses échecs, et avancer dans le calme malgré tout. Plutôt que de se laisser traîner au sol pendant des jours par un mauvais jour, apprenons à laisser couler et à -encore une fois- se réveiller neuf. Et recommencer, réessayer, retenter. Arriver au jour où la question de la persévérance à travers les épreuves de la vie ne se pose plus, là est la vraie réussite. Cela peut sembler être un chemin fastidieux et vain mais oui, il faut persévérer dans l'apprentissage de la persévérance. Apprendre à se faire violence en silence pour surpasser les évènements qui semblent contre nous n'est en rien aussi bénéfique qu'apprendre à les vivre positivement. Mais peu importe lequel de ces deux chemins nous choisissons, l'essentiel est de ne jamais baisser les bras jusqu'au succès. Et quand bien même le succès n'arrive jamais, le voyage ne valait-il pas la peine d'être vécu? La difficulté ne valait-elle pas toutes les choses acquises? C'est parce que le but est d'apprendre la persévérance en tant que qualité de l'âme apaisée qui ne laisse rien la déranger et continue sans cesse d'avancer que le but n'est plus l'objectif que l'on s'est un jour fixé. Certains atteindront leurs objectifs, d'autres non. Et Le Très Haut est plus savant que nous sur ce qui est bon pour chacun d'être atteint ou non. Mais ne désespérons pas, car en regardant en arrière nous trouverons toujours derrière nous les traces de sagesse que les épreuves ont laissé. On ne persévère pas pour y arriver, on persévère pour grandir avec chaque difficulté.

Samia

 

Aquarelle: freepik.com

Calligraphie: Samia - Arts of Zaman